L’histoire d’une tradition sans cesse renouvelée

By 18 décembre 2018 janvier 15th, 2019 Facettes
Facette n°1

L’histoire d’une tradition
sans cesse renouvelée

Pour François et Maggy Doucet, les fondateurs de l’entreprise et de la marque François Doucet Confiseur, tout est histoire de goût et de transmission. En véritables visionnaires, ils ont su valoriser l’héritage d’un savoir-faire ancestral tout en stimulant la créativité et l’excellence dans la fabrication de leurs confiseries françaises. Quelques décennies plus tard la confiserie en récolte les fruits et n’a pas fini de se réinventer.

⯅ Le couple Maggy et François Doucet à Oraison

Un couple profondément attaché au terroir provençal

Tombés amoureux du village d’Oraison situé au carrefour du Luberon et des gorges du Verdon, ils créent un atelier de confiserie durant l’été 1969 en s’installant dans l’un des derniers cassoirs industriels d’amandes de la région, situé alors en plein coeur du village. Tels deux orfèvres ils cisèlent leur premier produit, l’amande de Provence, sur la base d’une recette vieille de plus de trois siècles héritée du grand-père de François, Léon Mazet, et adaptée à partir d’ingrédients issus du terroir provençal. Les amandes enrobées ou ‘Pralino eis amendo de Prouvenço’ sont délicatement enveloppées d’une nougatine (mélange de sucre de canne et d’amandes en poudre), d’herbes de Provence et de vanille Bourbon. Pour garantir l’excellence de cette praline ils s’assurent personnellement de l’approvisionnement et de la qualité des matières premières. Parce qu’un emballage doit être pensé comme un écrin qui mérite autant d’attention que le produit qu’il habille, François Doucet fait appel au service d’Yves Perrousseaux à la tête d’un atelier de création graphique et artiste dans l’âme pour la conception de sa première boîte.

La transmission de valeurs sociales pérennes

Grâce à un travail rigoureux et acharné, un goût prononcé pour le contact humain de François et de Maggy, les commandes affluent. Ils s’entourent alors de leurs premières employées qui les épaulent dans la fabrication et le conditionnement de leurs confiseries artisanales. Fidélité et engagement sont les vertus identitaires fortes partagées par les membres de l’entreprise. Inventeur passionné, François fabrique sa première pâte de fruits à base d’abricots rosés de Provence, une variété authentique à la chair fine, fondante et parfumée qu’il décide de glacer pour une meilleure valorisation du produit. Présente sur de nombreux salons professionnels, l’entreprise familiale développe rapidement sa notoriété en proposant de vraies confiseries de Provence à base d’amandes et de fruits issus des meilleurs vergers de la région.

En 1978 l’atelier historique devenu alors trop petit est abandonné au profit d’une installation dans des locaux plus vastes situés dans la toute jeune zone artisanale d’Oraison. François Doucet en profite pour développer de nouvelles associations gourmandes afin de sublimer les fruits de Provence : les Pralino chocolats, les Galets, les Olives de Provence, les coeurs de fruits… Il a également le souci de pérenniser le savoir-faire traditionnel auprès de ceux qui l’entourent et de transmettre les gestes qui l’animent depuis toujours. Il porte ainsi le souci de concevoir des produits de haute qualité avec un regard sans cesse renouvelé.

⯇ François (au centre) et Maggy (en haut à gauche) entourée de leurs premières employées

Une réussite familiale et collective

Portée sur les fonts baptismaux par le couple François et Maggy, l’entreprise François Doucet Confiseur s’est consolidée au fil du temps au travers d’employés fidèles et fortement engagés le tout dans un esprit familial et de reconnaissance réciproque. A ce titre François Doucet Confiseur a été le premier employeur de la région à avoir mis en place dans les années 90 une politique d’intéressement et de participation pour leurs 15 salariés de l’époque. Rapidement les enfants de la fratrie participeront eux aussi à des degrés divers au développement de la société sans pour autant qu’un quelconque traitement de faveur leur soit réservé. C’est animés par cette réussite collective que François et Maggy sont également partis à la conquête du Japon en collaboration avec un partenaire local Lilac Confectionary (famille Tsaï) dont l’objectif était d’approvisionner en confiserie provençale un réseau de revendeurs dans la région de Kobé. La relation a commencé avec un transfert de savoir-faire sur la pâte de fruits glacée pour se poursuivre avec la fabrication à façon d’une base de pâte à biscuits destinée à la production de langues de chat, de madeleines, de palets bretons… En 1992, une joint-venture est créée lors de la délocalisation de cette activité vers la Chine et la France.

Maggy (à droite) et François Doucet (au centre) accompagné de Monsieur Tsaï (à gauche) lors d’une visite au Japon ⯈

Tradition et futur

En 2019 deux lignes de conditionnement de pâtes de fruits créées sur mesure rythment les cadences de cet atelier de confiserie sur une surface d’un peu plus de 5 000 m2. De beaux gestes perpétués par les mains d’artisans continuent ainsi de façonner des produits d’exception issus du terroir provençal : pâtes de fruits, chocolats, enrobés au chocolat, fruits secs et pâtes de fruits enrobés de chocolat.

Tradition et futur. Loin de s’opposer, ces deux termes se nourrissent mutuellement. Le futur de la tradition est la synthèse de valeurs cultivées au sein de l’entreprise François Doucet Confiseur : savoir-faire d’excellence, innovation, créativité et éthique. Aujourd’hui Jean-Marc Doucet assisté de Ronan Autret en qualité de Directeur Général Adjoint dirige la société toujours en étroite collaboration avec ses 2 frères Michel et Bruno ainsi que sa soeur Marie-Edith. Une équipe qui s’engage dans une perpétuelle quête d’excellence avec plus de 60 talents passionnés.

#50ANSFRANCOISDOUCET
Retrouvez tout au long de l’année 2019 les actualités et les événements qui ont marqués l’histoire de François Doucet Confiseur.